BALLEYGUIER ou BALEYGUIER ?

Avertissement :

Les noms de famille que vous lirez dans les lignes qui suivent respectent très rigoureusement l'orthographe constatée sur des documents (testament, actes de décès ou de naissance...) ou sur des sépultures.

 

A l'occasion de nos vacances de l'été 2014, nous nous arrêtons à Saint Bonnet le Château (département de la Loire) pour une petite visite bucolique...............du cimetière de la ville.

Après une courte balade dans le centre du vieux St Bonnet et la visite de sa splendide collégiale qui domine la ville et la région des monts du Forez, je veux aller vérifier sur place ce que Michel Balleyguier écrivait en 1980 dans son document "Histoire de la famille Balleyguier".

Selon lui, l'origine de notre nom se trouve précisément à Saint Bonnet le château, Montbrison et les environs. Une visite détaillée du cimetière de Saint Bonnet le château s'impose à nous.

C'est ainsi que le 27 juillet 2014, nous arpentons le cimetière de long en large et passons en revue l'intégralité des tombes et des caveaux. Notre quête ne reste pas vaine : 8 tombes portent le nom de Baleyguier ou de Baleydier. Certaines sont encore relativement récentes (années 1980).

 Tombe 1 1Tombe 2 2Tombe 3 3Tombe 4 4Tombe 7Tombe 6 6

Tombe 7 7Tombe 8 8Tombe 9 9

 

Nouveau Promenade bucolique identique le 15 juillet 2016 dans le cimetière de Montbrison, commune voisine de Saint Bonnet :

   Imgp6515 Rimg1480   Tombe 1 Tombe 2

 

 

 

Dans son ouvrage de 1980, Michel Balleyguier nous indique que la mairie de Saint Bonnet possède des registres d'actes de catholicité dans lesquels le nom de Baleyguier est présent dès 1609. Il nous apprend aussi que "les noms approchant comme Balleydier, Balleidier, Baladier, Balaidier sont assez nombreux" dans la région. Autant de variantes pour un nom difficile à orthographier dans une société rurale essentiellement orale, à l'écrit parfois approximatif. De nos jours, nous pouvons témoigner nous même de la difficulté qu'ont nos contemporains à écrire notre patronyme du premier coup, bien que nous l'épelions doucement et distinctement.

Michel Balleyguier dit posséder l'acte de baptême d'André Baleyguier (1667-1710 l'un de nos aïeux en ligne directe, baptisé à Saint-Bonnet-le-Château), daté du 10 juillet 1667. Après quelques recherches sur le site internet des archives départementales de la Loire, j'ai effectivement trouvé cet acte de baptême (clic sur les images pour les agrandir): Acte bapteme andre baleyguier 1667 st bonnet le chateau  Signature claude baleyguier

La signature claire et lisible de son père Claude, marchand de son état (de quoi ?), nous indique que celui-ci savait écrire et, vraisemblablement lire.

 

Quand Baleyguier a-t-il gagné son deuxième "L" ?

Michel écrit dans son document que c'est à l'occasion du mariage de Jean Baleyguier avec Marie-Marthe Bernier le 4 septembre 1787 que le curé de l'église Saint-Pierre-du-marché à Loudun (département de la Vienne, bien loin des monts du Forez) écrit en toutes lettres sur le registre des mariages : Balleyguier.

Une lettre de plus et voilà une nouvelle famille ! Cette erreur du curé de Loudun pourrait expliquer qu'il n'y a pas de Balleyguier à Saint Bonnet le château et ses environs, ce que nous constatons effectivement sur les tombes.

Une nouvelle analyse :  La valse des L, G, Y, U et I

Cependant, les choses ne sont pas aussi simple que cela. J'ai pu constater à maintes reprises que le nom de la même personne pouvait être différemment orthographié suivant son rédacteur. Trois exemples : Damien Baleiguier ou Baleyguier (1700-1759) signe un acte de décès du nom de Balleyguier. La soeur de Damien, Marie (1706-1755) orthographie son nom : Baleigier. Cette même Marie signe un acte de baptème avec le patronyme : Balley. Enfin, un Jean Baleiguier (années 1700) se mute subitement en Baleyguier.

Il n'est donc plus possible d'affirmer aujourd'hui que c'est à partir du mariage de Jean Baleyguier en 1787 que notre patronyme acquiert définitevement un second "L", ni même que les Balleyguier ne sont pas autre chose que des anciens Baleydier ou Balleydier ou inversement.

Balleydier et Balleyguier, des ancètres communs ?

Philippe Balleydier, avec qui je suis en lien via Internet, m'a envoyé le testament d'un Jean Balleyguier daté de 1636 (voir ci-dessous) dans lequel sont cités un Jacques et un André Balleyguier. Philippe Balleydier l'affirme dans le message qu'il m'envoie le 19 mai 2016 : "je suis quasiment sûr que Jacques et André qui sont cités, sont les ancêtres de Serge Balleydier et de moi même. Serge descend d'André et moi de Jacques ."

Même si ce n'est pas totalement prouvé, il y a de très fortes probabilités que les membres des familles actuelles dont le patronyme est Baleyguier, Baleydier, Balleydier, Baladier.........soient nos cousins (très) éloignés. Nous avons vraissemblablement des ancètres communs qui habitaient dans la région du Forez au début du 17ème siècle. L'enquête continue !!

Testament jean balleyguier 1636 2 Testament jean balleyguier 1636 1 Testament jean balleyguier 1636 3 

Date de dernière mise à jour : 23/03/2020